EVEN: Volontariat d'entreprise

By Lana Zekovic Mellé, traduction française Auxane Oget, traducción española Andrea Gonzålez Álvarez
09 mai 2013

La sociĂ©tĂ© europĂ©enne a pris conscience du besoin d’une action sociale responsable de la part des organisations publiques et privĂ©es; nous vivons maintenant Ă  l’époque post-ISO 26000. MalgrĂ© de nombreux aspects encore controversĂ©s, la ResponsabilitĂ© sociale des entreprises (RSE) s’est implantĂ©e lentement mais sĂ»rement, en surmontant les problĂšmes de conflit d’intĂ©rĂȘt et des parties prenantes. Si la vĂ©ritable adhĂ©sion aux valeurs de la RSE varie d’une organisation Ă  l’autre, le consensus minimal est qu’aucune entitĂ© ne peut se permettre de nĂ©gliger son image RSE. 

AprĂšs avoir crĂ©Ă© un espace non-rĂ©glementĂ© pour construire des partenariats entre les entreprises privĂ©es et les ONG, on s’est demandĂ© comment l’utiliser de la meilleure façon. Les programmes de volontariat d’entreprise cherchent Ă  combler l’écart entre privĂ© et ONG et tentent de renforcer les liens entre les entreprises privĂ©es, publiques et les ONG. Proposer des possibilitĂ©s de volontariat d’entreprise de qualitĂ© Ă©tait l’objectif principal de la confĂ©rence de renforcement des capacitĂ©s intitulĂ©e "Making Things EVEN" qui s’est tenue Ă  Dublin du 18 au 19 avril 2013.

OrganisĂ©e par le Centre europĂ©en du volontariat  (CEV) en collaboration avec Volunteer Ireland, la confĂ©rence a rĂ©uni plus de 100 participants venus de pays d’Europe et d’AmĂ©rique du Nord, dans le but d’accroĂźtre le nombre d’organisations et d’employĂ©s impliquĂ©s dans le volontariat, capables et dĂ©sireux de mettre en place des programmes de volontariat d’entreprise de qualitĂ©. Durant deux jours, des spĂ©cialistes de 13 pays ont prĂ©sentĂ© des confĂ©rences parallĂšles de niveau dĂ©butant Ă  intermĂ©diaire, et ont formĂ© des participants de divers secteurs sur les moyens efficaces pour organiser des programmes de volontariat d’entreprise (Employee Volunteering Program (EVP).

Les EPV dĂ©pendent de partenariats collaboratifs entre diffĂ©rents secteurs. Ainsi, leur conception, leur prĂ©paration et leur mise en pratique sont trĂšs souvent rendues difficiles par des attentes et des maniĂšres de procĂ©der divergentes entre les organisations Ă  but lucratif et celles Ă  but non-lucratif. Pour illustrer ce phĂ©nomĂšne, dans sa confĂ©rence sur "comment adapter vos possibilitĂ©s de volontariat classiques Ă  un EVP", Angela Parker de l’organisation Realized Worth a sĂ©lectionnĂ© une  vidĂ©o qui dĂ©crit le scĂ©nario typique d’un essai de mise en place d’un EVP et souligne le fait que "les volontaires ne sont pas disponibles".

Alors comment surmonter ces diffĂ©rences et en tirer profit? Comment cultiver l’engagement des employĂ©s volontaires? Comment optimiser l’impact des EVP Ă  la fois pour les ONG et  pour les entreprises? Est-il possible de dĂ©velopper des compĂ©tences professionnelles grĂące aux EVP et peut-on en mesurer l’impact? Voici un petit Ă©chantillon des sujets traitĂ©s dans les confĂ©rences de cet Ă©vĂ©nement. Durant celles-ci, Lana Zekovic MellĂ© d'ICVolunteers et Deidre Kennedy d'IBM ont prĂ©sentĂ© comment l’utilisation des technologies de l’information et de la Communication (TIC) et des mĂ©dias sociaux joue un rĂŽle essentiel dans la mise en place des EVP, et quels sont les risques potentiels du point de vue des entreprises et des ONG.

Les programmes d’engagement communautaire d’IBM se concentrent sur des questions sociĂ©tales spĂ©cifiques oĂč les technologies et l’expertise de l’entreprise peuvent ĂȘtre utilisĂ©es pour rĂ©soudre des problĂšmes. Le bureau d’ICVolontaires au BrĂ©sil a eu beaucoup de plaisir Ă  collaborer avec IBM lors de la Semaine de la SolidaritĂ© en 2008. En tant qu’adepte prĂ©coce des TIC, ICVolontaires ne s’est jamais demandĂ© pourquoi utiliser les TIC et les mĂ©dia sociaux, mais plutĂŽt comment les intĂ©grer Ă  ses projets autour du monde, oĂč les partenaires et les bĂ©nĂ©ficiaires ont des possibilitĂ©s techniques limitĂ©es et n’ont que peu de compĂ©tences dans ce domaine. Le fait d’ĂȘtre situĂ© en Europe mais de travailler avec des Ă©quipes dans le monde entier, dans des endroits oĂč les technologies de l’information et de la communication jouent un rĂŽle indispensable dans l’amĂ©lioration de la vie quotidienne, pose divers problĂšmes et prĂ©sente diffĂ©rents risques. C’est cette dichotomie qui a captĂ© l’attention du public et a Ă©tĂ© le point de dĂ©part d’une discussion intĂ©ressante.

La confĂ©rence Ă©tait aussi l’occasion de lancer l’Employee Volunteering European Network (EVEN), raison pour laquelle la confĂ©rence Ă©tait stratĂ©giquement intitulĂ©e "Making Things EVEN". LancĂ© grĂące au soutien des membres fondateurs Intel, FASVOL, "La Caixa" et Fundacion Telefonica, le rĂ©seau est maintenant actif et uniquement ouvert aux organisations et entreprises qui ont participĂ© Ă  la formation. Être membre d’EVEN et avoir acquis des compĂ©tences durant la confĂ©rence renforcent les capacitĂ©s des organisations employant des volontaires Ă  rĂ©colter des fonds d’une plus grande variĂ©tĂ© de sources qu’elles ne bĂ©nĂ©ficient aujourd’hui. Il ne fait aucun doute qu’avec les actuelles possibilitĂ©s de financement limitĂ©es de la part des gouvernements, les organisations doivent accroĂźtre leurs capacitĂ©s Ă  obtenir le soutien d’autres secteurs; participer Ă  des projets de volontariat d’entreprise tels que EVEN est un bon moyen d’y arriver.

©1998-2020 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis Ă  jour: 2019-01-28 10:52 GMT|Notre politique|