ICV offre ses volontaires

Les ONG peuvent compter sur l'aide des traducteurs et hĂ´tes d'accueil.
Nicolas Mercking
29 May 1999
Domicilié à Genève, Edward Sackstein est Américain. Il a servi d'interprète aux enfants anglophones de la Marche mondiale. «J'ai du temps à leur offrir, et en plus j'aime rencontrer les gens», confie ce retraité qui est l'un des nombreux volontaires d'ICV (International Conference Volunteers).

ICV est une nouvelle association. Son objectif est de mettre à disposition à Genève des moyens humains pour faciliter le déroulement de conférences internationales d'associations à but non lucratif. C'est bien connu, les organisation non gouvernementales disposent de peu de moyens financiers. Alors, ICV intervient en assurant une aide logistique. L'idée de créer un tel réseau de volontaires à Genève a germé lors du Congrès mondial du sida, l'été dernier.

Viola Krebs, une Suissesse polyglotte - elle parle couramment six langues - était chargée de réunir 500 volontaires pour l'accueil des 13 000 participants et l'organisation de ce congrès. Huit cents volontaires sont venus prêter main forte. «Cette expérience m'a donné envie de poursuivre ce principe du volontariat. Lorsque des étrangers viennent à Genève pour participer à des conférences, il est important de bien les accueillir afin qu'ils gardent une bonne image de la ville et de ses organisations», raconte Viola Krebs, présidente d'ICV.

Qualification diverses

L'association dispose d'une base de données permettant de contacter 900 personnes. «Lorsque nous avons besoin de volontaires, nous contactons ceux qui correspondent au profil souhaité», explique Viola Krebs. Une centaine d'entre eux a participé en mars dernier à la Conférence sur la réduction des risques liés aux drogues.

Les qualification des volontaires d'ICV sont diverses. Il y a les traducteurs «qui, sans se substituer aux interprètes-cabine professionnels, facilitent la communication entre chacun», précise la présidente d'ICV. Il y a des chauffeurs de bus pour le transport, des informaticiens pour la mise en réseau d'ordinateurs, ceux qui s'occupent de l'accueil. Avant chaque conférence, les volontaires participents suivent une formation concernant leur tâche et le thème dont il sera question.

Qui peut solliciter l'aide d'ICV? «Toutes les organisations humanitaires, environnementales et scientifiques, à but non lucratif, pour une activité ponctuelle à Genève et environs.»

©1998-2019 ICVolunteers|design + programming mcart group|Updated: 2019-01-28 10:52 GMT|Privacy|